Texte utilisant la police de caractères pour les Dys Une police de caractères dédiée aux dyslexiques est disponible en France. A utiliser avec ses logiciels de traitement de texte et pour surfer sur internet.
Source : Santé Magazine / Véronique Bertrand (24/10/2012)
https://www.santemagazine.fr/actualites/une-police-de-caracteres-pour-les-dyslexiques-197111

La France compte environ 3 millions de dyslexiques, dont 6 à 8 % d'enfants scolarisés. Ce trouble spécifique de l'apprentissage représente un réel handicap, notamment, au niveau de la lecture. Ainsi, on estime qu'un élève dyslexique lit en un an ce qu'un élève non dyslexique lit seulement en quelques jours ou quelques semaines tout au plus.

Afin d'aider les dyslexiques à lire avec plus de facilité et moins de fatigue, Christian Boer, graphiste néerlandais dyslexique, a créé la police du même nom.

Ses particularités :
elle augmente l'espace entre les lettres et entre chaque ligne pour améliorer la lecture ;
elle redessine chaque lettre pour leur donner un aspect visuel unique facile à identifier.

Cette police Dyslexie s'utilise sur les logiciels de traitement de texte, les tableurs, les mails, mais aussi pour surfer sur internet.
Toute nouvelle en France, elle reçoit un accueil favorable auprès des orthophonistes et pourrait, prochainement, intéressée les éditeurs (Hachette notamment), et les écoles.

Une étude réalisée aux Pays-Bas par SurveyMonkey au sujet de la police Dyslexie montre que 72 % des personnes lisent plus vite et 69 % font moins d'erreurs.

Où et à quel prix se la procurer ? Vous pouvez la commander sur au prix de 85 euros. Elle est envoyée sous un délai de deux ou trois jours.

À lire aussi sur le site de Santé Magazine…

Mon enfant est-il dyslexique ?

Dyslexie, dyspraxie, dysphasie, dyscalculie : quand les apprentissages posent problème !

Un simulateur pour mieux comprendre la dyslexie

Dyslexie : un problème de connexions dans le cerveau ?

Un stylo « parleur » pour les enfants dyslexiques

Quand le chef cuisinier Jamie Oliver vante les mérites de la dyslexie